TOUT SUR LA NICOTINE

La nicotine et les sels de nicotine, d'où ca vient, comment on l'extrait, comment on la synthétise, comment on l'utilise, comment on la dose ? Cet alcaloïde suscite de nombreuses questions et interrogations auxquelles vous trouverez une réponse ici, sur nicotinique.fr

Sommaire :

  1. Qu’est-ce que la nicotine ?
    1. Depuis quand l’utilise-t-on ?
    2. Les méthodes d’extraction de la nicotine
    3. Les techniques traditionnelles
    4. Les méthodes de laboratoires
  2. Qu’est-ce que le sel de nicotine ?
    1. Comment est-il obtenu ?
    2. Quelles différences entre nicotine et sel de nicotine ?
  3. Les modes de consommation de la nicotine
    1. Par voie orale
    2. Par voie respiratoire
    3. Par voie sanguine
    4. Par voie transdermique
  4. Les avantages et inconvénients de la consommation de la nicotine
    1. Les avantages de la consommation de la nicotine
    2. Les inconvénients de l’utilisation de la nicotine
  5. Quels sont les avantages et les inconvénients du sel de nicotine ?
    1. Les avantages de la consommation du sel de nicotine
    2. Les inconvénients du sel de nicotine
  6. Quel matériel pour les liquides avec des sels de nicotine ?
    1. Quelle cigarette électronique utiliser avec les sels de nicotine ?
    2. Quelle résistance pour utiliser un sel de nicotine ?
    3. Quel clearomiseur pour le sel de nicotine ?
  7. E-liquides avec nicotine ou sels de nicotine ?
  8. Comment se sevrer de la nicotine et / ou des sels de nicotine ?
    1. La préparation psychologique
    2. Le traitement
    3. Le suivi post-traitement
  9. Quid de la législation de la nicotine ?



Qu’est-ce que la nicotine ?

La nicotine est un alcaloïde naturel présent dans les plantes de la famille des solanacées. C’est une substance connue pour posséder de nombreuses vertus psychotropes. Le tabac est la principale plante dans laquelle elle se retrouve en grande quantité. Les feuilles de la plante sont alors séchées afin d’obtenir une sorte de tabac blond.

La nicotine fut découverte en tant que substance chimique en 1809 par Louis Nicolas Vauquelin, pharmacien et chimiste français. De nombreuses propriétés lui seront plus tard attribuées après des études scientifiques. Toutefois, la nicotine est principalement connue pour avoir les effets rapides sur le sujet qui la consomme. En effet, la nicotine agit directement sur le système nerveux, capté via des récepteurs. La substance fait libérer par le cerveau de l’adrénaline qui augmente la pression artérielle ainsi que le rythme cardiaque et respiratoire ce qui stimule le consommateur et l’apaise. Puis, de la dopamine est libérée, substance associée au plaisir, pouvant entrainer à terme une dépendance.

Très souvent associée à la cigarette qui est le mode d’attribution le répandu, les avis au sujet de la nicotine divergent. Cependant, il est nécessaire de dissocier tabac et nicotine. Pour faire face aux consommateurs en proie à de la dépendance au tabac, des substituts nicotiniques ont été développés, pour calmer les symptômes de manque et en finir avec la dépendance tabagique, très nocive pour l’organisme.

Depuis quand l’utilise-t-on ?

À l’origine, seule la plante du tabac était consommée afin de bénéficier des propriétés de la nicotine. Ainsi, les Amérindiens de l’Antiquité seraient les premiers à découvrir la plante du tabac. Ils la consommaient telle quelle afin d’en tirer les vertus qu’ils lui ont découvertes. La culture de cette plante se répandit dans le monde après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb.

C’est Jean Nicot qui rapporta la plante du tabac du sud de l’Amérique pour l'introduire en France dans les années 1500. Néanmoins, le tabac était déjà connu dans de nombreuses autres régions d’Europe avant son introduction en France. Dès lors, ses feuilles séchées vont être utilisées de diverses manières afin de jouir des effets de la nicotine. Elles seront fumées, chiquées, ou encore prisée.

Les méthodes d’extraction de la nicotine

La plante du tabac ne contient pas uniquement la nicotine. Celle-ci y serait présente à environ 55 %. Au fil du temps, des techniques d’extraction de la nicotine naîtront afin de l’avoir en intégralité et pure. Bien que peu efficaces, des méthodes traditionnelles ont permis d’extraire de la nicotine avant l’avènement des technologies des laboratoires.

Les techniques traditionnelles

Les techniques traditionnelles d’extraction de la nicotine sont les premières méthodes utilisées pour la retirer de la plante du tabac. Elles reposent principalement sur la distillation des feuilles du tabac. Cependant, ces méthodes ne permettent pas d’obtenir uniquement de la nicotine, car d’autres composés de la plante sont extraits en même temps.

Les méthodes de laboratoires

La « technique EVE » est la méthode moderne la plus populaire d’extraction de la nicotine dans les feuilles de tabac. Par définition, Entraînement à la Vapeur d'Eau, cette technique consiste à mettre dans un ballon générateur de vapeur, de l'eau distillée. On y place ensuite du tabac et une solution aqueuse d'hydroxyde de sodium. Un dispositif pour recueillir la vapeur sera monté sur le ballon à son tour.

Qu’est-ce que le sel de nicotine ?

La dépendance au tabac est un enjeu de santé publique. En effet, de très nombreuses données ont démontrés les effets dévastateurs sur la santé de la consommation de cigarettes. En France le site tabac-info-service a été mis en place par le ministère de la santé, afin d’accompagner les personnes souhaitant se défaire de leur addiction. Dans cette démarche, de plus en plus de substituts nicotiniques ont été développés comme des patchs, médicaments ou gommes. La cigarette électronique est considérée comme le substitut le plus efficace pour arrêter la cigarette selon de nombreux statistiques et rapports médicaux. Le professeur de santé publique Jean-François Etter a été un des premiers de sa profession à considérer ce dispositif comme un mode de diffusion efficace de nicotine.

Cependant, la nicotine utilisée dans les liquides pour cigarette électronique est différente de celle que l’on trouve dans les cigarettes classiques.

La nicotine des cigarettes est absorbée plus rapidement dans le sang et est plus acide. Le pH, unité de mesure de l’acidité, se trouve aux alentours de 8.

La nicotine dans les liquides électroniques s’obtient par ajout d’une base sur une feuille de tabac. On parle alors de nicotine base et son pH est plus faible (entre 5 et 6).

Comment est-il obtenu ?

Pour obtenir des sels de nicotine, on prend la nicotine base et on y ajoute un acide. Après transformation, la substance obtenue se rapproche donc de la forme de nicotine présente dans la plante à l’état naturel.

Quelles différences entre nicotine et sel de nicotine ?

Vous l’aurez compris les deux termes ne font pas référence à la même chose. Les sels de nicotine sont exclusivement utilisés dans les liquides pour cigarette électronique. Si vous ne faîtes pas partie de la communauté des vapoteurs il est probable que vous n’aillez jamais entendu parler de ce produit avant.

Les modes de consommation de la nicotine

Au-delà de la cigarette ou de la cigarette électronique, il y a d’autres mode d’administration de nicotine.

Par voie orale

La consommation par voie orale est l’ensemble des méthodes qui consistent à porter la nicotine à la bouche. Les feuilles du tabac sont mâchées par certains afin d’en extraire la nicotine. Séchées et écrasées, elles donnent aussi une poudre qui peut être chiquée. Ces modes de consommation seraient d’ailleurs les premiers utilisés pour la nicotine.

La nicotine est également consommée sous forme de snus. Le snus est de la poudre de tabac humidifiée et aromatisée. Il est placé sous la langue ou contre la gencive. Il libère ainsi de la nicotine à longueur d'heures. Il est présenté en de petits conditionnements. Ce sont souvent de petits sachets comme des sachets de thé.

Par voie respiratoire

La consommation de la nicotine par voie respiratoire se fait par inhalation. Elle concerne également le tabac prisé. La nicotine est aussi inhalée dans la fumée de la cigarette. Une fois respirée, elle est absorbée par les capillaires sanguins du poumon. Elle passe ensuite dans le cœur pour être libérée dans tout l’organisme.

Par voie sanguine

La nicotine peut s'administrer par voie intraveineuse. Cette méthode est plus courante chez les sujets fortement dépendants ou des patients d’un centre spécialisé. Attention cette option est extrême et ce mode d’administration doit être encadré. Consommée par ce canal, elle n'offre pas d’effets sensoriels comme c'est le cas par voie respiratoire. Elle pénètre en même temps la circulation sanguine pour atteindre le cerveau. De là, elle provoquera les effets psychotropes recherchés.

Par voie transdermique

Ce mode d’administration est essentiellement utilisé pour les substituts nicotiniques dans un cadre thérapeutique. On parle de dispositif « transdermiques » car la dose de nicotine est transmise par l’intermédiaire de la peau.

Les avantages et inconvénients de la consommation de la nicotine

Les Amérindiens ont découvert en la plante du tabac de nombreux avantages. Ceux-ci seraient provoqués par la nicotine qu’elle contient. Cependant, la consommation de la nicotine n’est pas que bénéfique. Elle présente aussi de nombreux inconvénients.

Les avantages de la consommation de la nicotine

Comme avantages, la nicotine augmente la pression artérielle et le rythme cardiaque. Elle libère de l’adrénaline et favorise l’appétit. La nicotine améliore par ailleurs la concentration, la mémoire et les fonctions cognitives.

En médecine, la nicotine serait utilisée dans le traitement de certaines maladies neurologiques. Elle pourrait donc intervenir dans le traitement de la maladie du Parkinson, de la schizophrénie ou de la maladie d’Alzheimer.

Des études ont montré un effet protecteur chez des consommateurs de nicotine atteints de la maladie de Parkinson. La nicotine agit surtout sur les fonctions motrices en les contrôlant du fait de la production de la dopamine.

La nicotine a beaucoup fait parler d’elle pendant la pandémie du Covid 19. Une étude a été menée par L’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP), sur une possible protection contre la Covid. Les tests concernent la nicotine et non pas le tabagisme. Fumer ne vous protégera d’aucune maladie, bien au contraire !

Les inconvénients de l’utilisation de la nicotine

Le caractère addictif de la nicotine fait bien évidemment partie des effets indésirables. Très vite, sa consommation peut entraîner une dépendance. Celle-ci peut se manifester par de l'irritabilité, l'anxiété, le stress, les céphalées, etc.

La production anormale de la dopamine serait également un autre inconvénient de la prise de nicotine. La dopamine est une hormone responsable d’un état d'euphorie temporaire. Une fois cette euphorie passée, le manque s'installe et pousse encore le sujet à se fournir en nicotine. Il s’en suit alors une dépendance de plus en plus sévère à laquelle il est difficile de se détacher.

La consommation répétée et/ou incontrôlée de la nicotine peut entraîner un surdosage. En cas de fortes concentrations dans l’organisme, la nicotine devient toxique. Cette intoxication se manifeste par des nausées, des vomissements, une pâleur, des céphalées, la diminution de l'acuité visuelle, etc. Aussi, les consommateurs de nicotine sont plus exposés aux maladies cancéreuses et respiratoires.

Quels sont les avantages et les inconvénients du sel de nicotine ?

Les avantages de la consommation du sel de nicotine

Absorption de nicotine plus rapide

Le pH du sel de nicotine est très proche de la nicotine utilisée dans le tabac. Avec un liquide électronique classique, la nicotine prend plus de 10 minutes à être assimilé par le corps, contre 10 secondes pour une cigarette. Les e-liquides avec sels de nicotine sont assimilés plus rapidement, aussi rapidement qu’une cigarette. Idéal pour les moments où le tabagisme vous fait de l’œil !

Un hit moins important

Lorsqu’un fumeur utilise une cigarette, il ressent une légère irritation dans la gorge dû à la nicotine : c’est ce qu’on appelle le hit. Si un vapoteur utilise un eliquide avec de la nicotine, il ressentira la même sensation. Cependant, plus il y a de la nicotine, plus le hit est important. Cela signifie qu’un gros fumeur qui a besoin d’une grande quantité de nicotine ressentira un hit intense. Les sels de nicotine, qui possèdent une nicotine plus intense, pallient ce problème.

Economie de e-liquide

La nicotine est plus concentrée dans les sels de nicotine donc un vapoteur aura moins besoin de vaper pour obtenir la même sensation. Qui dit moins de vape dit moins de liquide à l’achat, vous allez donc réduire votre stock !

Plus discret

Les salt liquides vont rendre votre vape plus discrète : la vapeur expirée sera plus compacte et moins volumineuse.

Les inconvénients du sel de nicotine

Peut se révéler trop intense

Les eliquides à base de sels de nicotine sont plus intenses et l’absorption plus rapide. Il est donc plus facile de consommer une dose élevée de nicotine, ce qui peut conduire à un surdosage.

Plus ou moins addictif ?

Si vous décidez de vous sevrer du tabac par les sels nicotiniques, votre apport ne nicotine sera équivalent. De ce fait, l’utilisation de cigarette électronique ne fera pas diminuer votre apport de nicotine dans un premier temps.

Les acides

Un type d’acide est utilisé pour obtenir des sels de nicotine. En trop grande quantité, leur consommation peut être nocive. Cependant, selon les proportions données par les fabricants, les acides sont contenus en petite quantité.

Quel matériel pour les liquides avec des sels de nicotine ?

Nous vous recommandons d’utiliser les sels de nicotine avec des e-cig peu puissantes mais avec une résistance élevée, supérieur à 1 ohm. Pour le tirage, privilégiez le tirage serré, c’est celui qui se rapproche de la cigarette classique. Il est important d’adapter votre matériel car avec les sels de nicotine, la nicotine sera absorbée plus rapidement donc gare au surdosage !

Quelle cigarette électronique utiliser avec les sels de nicotine ?

En principe, les liquides aux sels de nicotine peuvent convenir à tous les types de cigarette électronique. Cependant, la nicotine étant plus intense il est très fortement conseillé d’utiliser des modèles peu puissants qui procurent une vapeur moins importante. Pour le type de cigarette électronique, le pod est une bonne option. Ne pensez pas que vous aurez à jeter votre kit, vous aurez juste à diminuer sa puissance.

Quelle résistance pour utiliser un sel de nicotine ?

L’eliquide au sel ne va pas être différent pour votre résistance. Cette dernière devrait avoir un rendu de saveur équivalent à un liquide normal. Cependant, le réglage des résistances doit être adaptée. Il est préférable pour les vapoteurs de ne pas vaper en subohms.

Quel clearomiseur pour le sel de nicotine ?

Pour le clearomiseur, il n’y a pas d’exigence particulière. Vous pouvez même utiliser un réservoir à petite capacité car vous n’utiliserez pas une grande quantité de eliquide.

E-liquides avec nicotine ou sels de nicotine ?

En France, la majorité des e-liquides aux sels de nicotine ont des dosages élevés. On trouve beaucoup de dosage en 10 ou 20 mg/ml. A vous de trouver l’option qui vous convient le mieux. Pour les arômes vous trouverez toujours les incontournables fruits rouges, menthe ou classic. Même si les dosages en nicotine sont élevés, vous n’aurez pas du tout la même sensation qu’avec un e-liquide classique du même taux. Les sels de nicotine sont donc parfaits pour les forts besoins nicotinés.

Et pour le DIY alors ? Il existe aussi également des boosters aux sels de nicotine pour préparer vos propres e-liquides aux sels de nicotine. Vous aurez alors plus de choix pour les arômes. Le produit s’utilise de la même manière que pour vos DIY habituels, le juice sera aussi de même consistance.

Quels sont les eliquides aux sels de nicotine présents sur le marché ?

Si au début de sa sortie, les saveurs étaient limitées, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ainsi son achat n’est pas un obstacle d’autant plus que les prix restent sensiblement les mêmes.

En France, le fabricant The Fuu s’est lancé dans l’aventure. Avec sa gamme « Minimal », déjà disponible à l’achat, vous pourrez trouver la saveur classic simple ou mélangée avec de la menthe ou de la fraise. Vous pouvez trouver en plus des arômes fruités d’autres liquides « salt » aux recettes plus gourmandes aux embruns de vanille et noisette. De quoi faire envier les fumeurs ! Pour plus de détails vous pourrez consulter le site The fuu. Les avis sont positifs sur les produits et nous apprécions beaucoup le côté french eliquide. Pour le prix, comptez 7€ en moyenne.

Nous ne pouvons pas parler de sels de nicotine sans parler de Salt E Vapor, crée par le French liquide. La marque 100% dédiée aux sels offre une large gamme au client qui voudrait se lancer. Les recettes sont originales pour ravir tous les vapoteurs.

Autre fabricant français, vdlv aussi connu sous le nom Vincent dans les vapes. Du côté saveur, pas de surprise : fruits rouges, vanille, menthe ou arôme classic. Les prix sont similaires au reste du marché mais ce qu’on apprécie est que la nicotine utilisée est 100% française également. Cocorico !

Comment se sevrer de la nicotine et / ou des sels de nicotine ?

Le sevrage de la nicotine consiste en l’arrêt progressif ou brutal de sa consommation. Cependant, il n’est pas facile de le faire surtout quand la dépendance y est déjà. Toutefois, il existe des procédés simples réussir son sevrage nicotinique.

La préparation psychologique

Cette étape consiste à se préparer mentalement pour arrêter la consommation de la nicotine. Pour ce faire, il faut trouver la volonté pour stopper la prise de la nicotine. Trouver des raisons pour lesquelles il faut arrêter de fumer peut grandement aider à se sevrer de la nicotine. Une fois ces raisons trouvées, il faut les écrire sur une liste et les mettre à portée de vue.

Le traitement

La phase de traitement consiste à trouver les alternatives qui permettront d’arrêter la consommation de la nicotine. Ces solutions se constituent d’habitude, mais aussi de médicaments à prendre pour habituer son organisme à se priver de la nicotine. Il est généralement conseillé de se faire suivre par un professionnel de la santé qui pourra définir un programme de désintoxication juste suivant le degré de consommation.

Parmi les traitements à prendre pour se sevrer de la nicotine, il y a :

  • La cigarette électronique
  • Les patchs transdermiques
  • Les pastilles nicotiniques
  • Les gommes à mâcher
  • Les sprays
  • Les inhalateurs
  • Hypnothérapie
  • Technique de relaxation - yoga

Le suivi post-traitement

L’adoption de certaines habitudes alimentaires peut également aider à stopper la consommation de la nicotine. Il s’agit par exemple de trouver un substitut à l’envie de fumer et d’adopter un mode de vie plus sain.

Quid de la législation de la nicotine ?

La nicotine comme de nombreux produits tabagiques font l’objet d’une réglementation stricte. Cette dernière varie suivant les pays, mais interdit principalement la consommation à des fins de loisirs de la nicotine. La possession et la consommation en fortes quantités peut alors constituer une infraction.

En France, il est interdit de fumer ou de priser du tabac dans les lieux publics. C’est le cas des jardins et parcs publics. Il est également interdit de fumer dans les établissements de santé, les services publics, les centres de la petite enfance, etc.